samedi 26 octobre 2013

Douleurs diffuses

Mme C., 51 ans, vous est adressée pour des douleurs diffuses du rachis lombaire et dans les membres intérieurs, d'horaire mécanique.
Antécédents
- Ulcère duodénal rebelle au traitement par oméprazole (Mopral~).
- HTA modérée.
- Crise de colique néphrétique il y a 6 mois.
- On note que sa sueur qui l'accompagne a été opérée du cou il y a deux ans.
Examen clinique
- TA :15/9 ; FC : 65/mn ; T° : 37,2°C.
- Pas de signe de Localisation ni de syndrome méningé.
- Conscience normale.
- Douleur à la mobilisation du rachis lombaire. Mobilité des hanches et des genoux normale.
- L'examen est normal par ailleurs.
Biologie
- Na : 141 mmol/I, K : 4 mmol/I, RA : 19 mmol/I, CI : 120 mmol/I, P : 70 g/I, Créat : 85 pmol/I, Ca : 3,1 mmol/I, phosphore : 0,7 mmol/I, PAL normales.
- Hb = 13 g/dl, Pq = 280 000/mm 3, GB = 5 300/mm 3 , Ht = 46 %, VS = 15 mm, EPP : normale.
- Urines des 24 h = 1 I, Ca urinaire = 9 mmol/I, protéinurie = 0.


1) Quels sont les désordres métaboliques chez cette patiente ?

2) Si l'albumine était à 25 g/I, quelle serait la valeur de la calcémie corrigée ?

3) Vous faites un ECG. Quelles anomalies devez-vous rechercher ?

4) Quel traitement symptomatique proposez vous dans l'immédiat, en l'absence d'anomalie à l'ECG ?

5) Quelle étiologie vous paraît la plus probable dans le cas présent ?Justifiez.

6) Quel bilan biologique et radiologique réalisé à distance de l'épisode aigu confirmerait le diagnostic étiologique ?

7) Votre hypothèse diagnostique est confirmée. Quel est le traitement étiologique ?

8) Quelles associations pathologiques doit-on systématiquement rechercher dans ce contexte ?

-->


0 commentaires :

Enregistrer un commentaire