samedi 9 novembre 2013

Une dyspnée chronique avec un souffle cardiaque

Monsieur B., 43 ans, est hospitalisé en janvier 1996 pour dyspnée.
Antécédents
Colique néphrétique en 1990. Pas de facteur de risque cardiovasculaire. Porteur d'un souffle cardiaque depuis l'âge de 9 ans.
Histoire de la maladie : depuis un an, apparition d'une dyspnée (classe II de la NYHA), variable d'un jour à l'autre.
Examen clinique : Souffle holodiastolique 2 à 3/6° du bord gauche du sternum avec roulement diastolique apexien et souffle systolique d'accompagnement. Pas de signe d'insuffisance cardiaque droite ni gauche. Les pouls sont amples, la tension artérielle à 150/45 mmHg, apyrexie. Le reste de l'examen est normal.
ECG : hypertrophie ventriculaire gauche de type diastolique.

samedi 2 novembre 2013

Mortalité et morbidité infantiles - Protection prénatale - Examen prénuptial

Mme P, qui a accouché il y a 2 semaines, se présente à votre cabinet, inquiète : le bébé d'une de ses collègues vient de décéder brutalement. On lui aurait parlé du syndrome de mort subite du nourrisson ( MSN). Mme P a peur pour son enfant et vient vous questionner.

samedi 26 octobre 2013

Douleurs diffuses

Mme C., 51 ans, vous est adressée pour des douleurs diffuses du rachis lombaire et dans les membres intérieurs, d'horaire mécanique.
Antécédents
- Ulcère duodénal rebelle au traitement par oméprazole (Mopral~).
- HTA modérée.
- Crise de colique néphrétique il y a 6 mois.
- On note que sa sueur qui l'accompagne a été opérée du cou il y a deux ans.
Examen clinique
- TA :15/9 ; FC : 65/mn ; T° : 37,2°C.
- Pas de signe de Localisation ni de syndrome méningé.
- Conscience normale.
- Douleur à la mobilisation du rachis lombaire. Mobilité des hanches et des genoux normale.
- L'examen est normal par ailleurs.
Biologie
- Na : 141 mmol/I, K : 4 mmol/I, RA : 19 mmol/I, CI : 120 mmol/I, P : 70 g/I, Créat : 85 pmol/I, Ca : 3,1 mmol/I, phosphore : 0,7 mmol/I, PAL normales.
- Hb = 13 g/dl, Pq = 280 000/mm 3, GB = 5 300/mm 3 , Ht = 46 %, VS = 15 mm, EPP : normale.
- Urines des 24 h = 1 I, Ca urinaire = 9 mmol/I, protéinurie = 0.

samedi 19 octobre 2013

Une dyspnée fébrile chez une dame de 75 ans

Mme P. 75 ans, vit en maison de retraite depuis un accident vasculaire cérébral il y a un an avec hémiplégie gauche et troubles de déglutition séquellaires. Elle a des antécédents d'angor d'effort modéré traité par Natirose® en sublingual à la demande. On note aussi un tabagisme à 45 paquets années arrêté depuis 10 ans.
Depuis deux semaines elle était fatiguée, et depuis 3 jours, elle est dyspnéique, avec une fièvre à 38,5°C et expectoration mucopurulente. Examen clinique : Polypnée à 22/mn, tension artérielle à 150/80 mmHg, pouls à 88/mn. Abolition du murmure vésiculaire à gauche avec perception accrue des vibrations vocales et matité à la percussion. II n'y a pas de douleur thoracique. II existe un hippocratisme digital récent d'après la famille. Le reste de l'examen est normal, en particulier les membres inférieurs. La gazométrie artérielle montre : Pa02 à 75 mmHg avec PaC02 à 33 mmHg et pH à 7,44, les bicarbonates sont à 24 mEq/I. La radiographie thoracique est jointe.

samedi 12 octobre 2013

Une dame de 81 ans n'arrive pas a se relever après une chute sur un tapis

Madame G., 81 ans, est amenée aux urgences par les pompiers. Elle est tombée chez elle ce matin en glissant sur le tapis, a eu très mal et n'a pas pu se relever.
Elle n'a pas d'antécédent particulier en dehors d'une HTA traitée depuis plus de 10 ans par Lasilix°/Furosémide, vit seule chez elle au 3e étage sans ascenseur et est entièrement autonome.
Elle est parfaitement consciente et orientée au moment de l'examen, sa TA est à 150/80mmHg, son pouls à 95/minute, la température est normale. II existe une forte douleur spontanée de I 'aine droite, augmentée à la moindre tentative de mobilisation du membre inférieur droit. Celui-ci est par ailleurs déformé en rotation externe, adduction, et semble raccourci par rapport au membre controlatéral. La palpation retrouve une ascension du grand trochanter droit, qui est indolore. Elle ne peut soulever le talon droit du plan du lit.

samedi 5 octobre 2013

Un nouveau-né geignard

Vous êtes appelé en salle de travail pour un nouveau-né de 30 minutes de vie présentant un geignement et un discret tirage respiratoire.
L'histoire de la grossesse est sans particularité, mère primipare primigeste, 32 ans, sérologies toxoplasmose positive, rubéole positive, syphilis négative, VIH négative, CMV positive ; antigénémie HBs négative. Aucun antécédent particulier, personnel ou familial. Grossesse de déroulement normal, biométrie et morphologie échographiques fcetale et placentaire normales durant tout le suivi de grossesse.
Accouchement eutocique au terme de 39 semaines d'aménorrhée. Déclenchement spontané, présentation céphalique, rupture provoquée de la poche des eaux, durée d'ouverture de l' oeuf inférieure à une heure, liquide amniotique clair à l'ouverture de l'ceuf et à l'expulsion, d'abondance normale. Durée totale du travail : trois heures. Durée de l'expulsion : 5 minutes. Absence d'analgésie péridurale. Apyrexie maternelle durant tout le travail. Tension artérielle maternelle, tocographie et rythme cardiaque fcetal normaux durant tout le travail.
À la naissance : enfant de sexe masculin ne présentant aucune malformation évidente ni lésion traumatique de l'accouchement. Apgar 10/10/10. Poids 3 250 g, taille 51 cm, périmètre crânien 34 cm.
Température rectale : 37°C. Placenta normal, délivrance spontanée à 20 minutes. Les mesures systématiques usuelles ont été pratiquées par la sage-femme. État clinique normal durant les 30 premières minutes de vie.
À 30 minutes de vie, votre examen retrouve un nouveau-né eutrophique, bien coloré. Température rectale : 37,5°C. La fréquence respiratoire est à 48/minute, régulière. II existe effectivement un geignement expiratoire audible à l'oreille, un tirage intercostal net, une bonne ampliation thoracique sans entonnoir xyphoïdien ni balancement thoraco-abdominal. Vous retrouvez un discret battement des ailes du nez. L'auscultation cardiopulmonaire est sans particularité, notamment absence de souffle cardiaque. Temps de recoloration cutanée immédiat. Pouls périphériques tous perçus et symétriques.
Fréquence cardiaque à 140/minute, régulière. Tension artérielle 80/48 mmHg, moyenne 52 mmHg.
Foie palpé à 4 travers de doigt sous le rebord costal. Le reste de l'examen clinique, notamment neurologique est sans particularité.

samedi 28 septembre 2013

Une limitation de l'ouverture buccale

Vous voyez à votre consultation Madame E., 30 ans qui consulte pour une limitation d'ouverture buccale.

samedi 21 septembre 2013

Une femme de 72 ans n'a plus besoin de ses lunettes

Une femme de 72 ans consulte pour faire renouveler ses lunettes de presbyte. En effet, depuis 16 ans, elle nécessitait une correction de près. Elle pense que des lunettes sont maintenant inutiles car elle peut de nouveau lire sans. L'examen clinique général est normal.

samedi 14 septembre 2013

Un syndrome méningé fébrile

M. R, 34 ans, est amené aux urgences pour syndrome méningé fébrile.
Antécédents
Rougeole, oreillons et varicelle dans l'enfance.
Appendicectomie à 31 ans.
Accident de la voie publique il y a deux ans avec fracture du rocher et parésie faciale droite séquellaire.
Sérologies HIV, hépatite B, hépatite C négatives il y a 6 mois.
Aucune allergie connue.
Histoire de la maladie
Apparition il y a 48 heures de céphalées, fièvre et raideur méningée. L'aspirine a été efficace jusqu'à ce matin.
Examen clinique
Température = 38,3°C, pouls = 90/minute, tension artérielle = 140/80 mmHg.
Signes de Kernig et de Brudzinski, raideur de nuque, hyperesthésie cutanée. Très céphalalgique. Pas de signe de localisation neurologique. Le reste de l'examen clinique est normal. La ponction lombaire retrouve : protéinorachie = 2,4 g/I, cellularité = 2800/mm 3 ( polynucléaires neutrophiles = 85 %), glycorachie = 1,6 mmol/I (glycémie = 5,7 mmol/I), examen direct : diplocoques Gram positif.

samedi 7 septembre 2013

L'étiologie d'oedèmes des membres inférieurs

Monsieur Y., 62 ans, consulte pour œdèmes des membres inférieurs apparus il y a environ une semaine.
II n'a aucun antécédent en dehors d'un tabagisme à 35 paquets années et d'une maladie de Paget diagnostiquée il y a un an sur une radiographie de bassin pratiquée à l'occasion d'une chute.